La course à la diminution des émissions de CO2 est une course perdue d’avance. Elle peut même s’avérer non éthique et contre-productive.

 U Bleu ne chose apparaît maintenant assez clairement : nous n’arriverons probablement  jamais à atteindre les objectifs qui ont été fixés par le GIEC dont la mission était de prouver que le réchauffement du climat  que nous subissons actuellement était bien d’origine humaine.

Les circuits courts ne sont pas une bonne idée pour le consommateur : ils restreignent le choix des produits et il en augmentent le prix.

La circulation différenciée mise en place le 26 juin est une mesure inadaptée en ces temps de crise. De plus, elle est scientifiquement incorrecte.

La solution pour aider les soignants n’est pas de leur donner des congés, mais de réfléchir autour du temps de travail et aussi de choisir les bons participants aux discussions.

La Convention Citoyenne pour le Climat propose, dans son rapport, des mesures n’ayant plus aucun lien avec sa mission climatique.

L Bleua Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) a remis son rapport au Président ce mois-ci (juillet 2020). La presse a longuement parlé de ses propositions, ce qui a probablement fait croire à ses membres que leur nouvelle expertise (supposée) serait maintenant largement utilisée. Malheureusement, n’étant pas élus puisqu’ils ont été tirés au sort, leur mission s’arrête avec la publication de leur rapport.

Il faut abandonner l’idée de recharger la batterie d’une voiture électrique en moins de 5 minutes : la physique dit non.

J’entendais il y a quelques temps sur FranceInfo un personnage de gauche bien connu, Axel Kahn, expliquer qu’il fallait augmenter de 10 à 20 % les dépenses de santé gérées par le ministère éponyme.

Les propositions de la Convention climat concernant les transports sont peu originales, inutiles et coûteuses. Par ailleurs, dans sa structure actuelle la SNCF ne pourra simplement pas survivre à la concurrence.

Le problème de la santé est avant tout un problème d’organisation. Mais compte tenu de la méthode imposée et des acteurs de la réforme, la véritable solution qui consisterait à réorganiser le système en transférant l’emploi des ressources de l’administratif vers le médical, ne sera probablement même pas envisagée.