Nous vivons dans un environnement médiatique très codifié. Lorsque l'on veut parler d'environnement , d'écologie etc... il y a une seule et pas deux façons de s'exprimer ; pour ne pas se tromper, il faut utiliser le :

politiquement / médiatiquement / écologiquement correct

Ce mode d'expression résulte d'un ordre "moral" constitué d'une liste impressionnante d'attitudes conventionnelles qu'il est indispensable d'adopter si on ne veut pas être carrément rejeté de tout débat, ou même être empêché d'exercer toute fonction (regardez l'exemple ancien de Claude Allègre et celui, plus récent, d'Eric Zemmour).

Cet ordre moral est vigoureusement entretenu par une série de personnes d'horizons très divers, sélectionnées essentiellement par leurs talents médiatiques ou simplement autoproclamées, ou encore désignées par acclamation, procédé déjà en vigueur chez les spartiates pour désigner les éphores et les gérontes, mais jugé puéril par Aristote...

Fortes de l'expérience de l'Histoire, ces personnes essayent, avec un succès certain, de manipuler les gens en maniant habilement la peur comme un puissant levier :
 
  • peur millénaire concernant la survenue d'évènements destructeurs extraordinaires (fin du monde, empoisonnement généralisé des populations par des aliments contenant des produits dangereux ou par des produits délétères répandus dans l'atmosphère).
  • peur individuelle d'exprimer des opinions contraires aux commandements et aux prédictions généreusement répandus 1.

Le résultat de cette situation est que nous vivons en permanence dans un climat de terreur.

Le présent site essaye, très modestement, de pointer quelques-uns des poncifs nombreux qui sévissent à l'heure actuelle, entretenus par les personnes citées ci-dessus.

Son ambition est d'abord de faire savoir aux personnes réfractaires à la pensée "prête à l'emploi" qu'elles ne sont pas isolées, mais au contraire très nombreuses.

Il essaye aussi, quoique la mission apparaisse très difficile, d'amener les autres à se poser un certain nombre de questions de base.

La liste des différents thèmes abordés se trouve dans le menu à gauche de la page (Liste des articles). Elle se développe en sous-chapitres par clics successifs, jusqu' à l'article lui-même.

La plupart des articles peuvent être commentés si vous le désirez. Je vous demande de rester courtois, faute de quoi, je me verrai dans l'obligation de supprimer les mots où les phrases qui sortent des caractéristiques d'une discussion normale entre personnes bien élevées.
Mis à part ce cas, je ne censure pas les commentaires, sauf s'ils sortent délibérément du cadre de ce qui est autorisé par la loi.

Je vous souhaite une bonne lecture...


(1) Nous sommes en plein dans le religieux