raindrops

Un éditeur fort important de Wikipedia, cofondateur du site RealClimate, William Connolley a exercé entre 2003 et 2009 avec quelques-uns de ses comparses une censure incroyable sur les articles de Wikipedia traitant de problèmes climatiques. On compte 5 428 articles ainsi "charcutés" et 500 articles carrément supprimés. (d'après un article de Lawrence Solomon).

Les e-mails du Climategate nous ont montré comment une petite équipe de climatologues procédaient pour faire en sorte que la température au cours du siècle écoulé apparaisse comme dangereusement élevée.

Ces e-mails nous ont aussi montré comment cette équipe parvenait à réécrire l'Histoire aussi bien que la Science, en éliminant en particulier l'Optimum Médiéval, période de 400 ans commençant vers l'an 1000.

Les e-mails du Climategate nous révèlent également quelque-chose d'autre : l'enbrigadement de la source d'information la plus lue dans le monde - Wikipedia - dans une entreprise de réécriture de l'Histoire.

L'Optimum Médiéval qui a fait suite à une période de froidure et de pauvreté, le haut Moyen-Âge, a été une période faste dans l'Histoire qui a permis à l'humanité tout autour du monde de profiter d'une chaleur qui favorisa grandement l'agriculture, augmenta la durée de vie moyenne et améliora significativement la condition humaine.
Malheureusement, l'Optimum Médiéval n'a pas été aussi faste pour un certain nombre de gens de notre époque - toujours la même équipe qui estime que la planète est maintenant rentrée dans une dangereuse et sans précédent période de réchauffement climatique.
Comme on le sait maintenant d'après ces e-mails, l'équipe en question s'est rendue compte que cet Optimum Médiéval constituait un énorme obstacle dans leur mission consistant à répandre l'idée du réchauffement global de par le monde. En effet, si les températures étaient plus élevées il y a 1000 ans qu'aujourd'hui,  et les e-mails du Climategate l'expliquent en détail,  leur message consistant à dire que nous vivons aujourd'hui  un climat  plus chaud que jamais  en serait dangereusement affaibli. Comme  l'exprime l'un des membres de l'équipe, un Anglais du nom de Folland, du Hadley Centre : un Optimum Médiéval "dilue le message de façon significative". 

Le problème que l'Optimum Médiéval posait à l'équipe était connu  avant même le Climategate. "Nous devons nous débarrasser de cet Optimum Médiéval" dit un e-mail antérieur au Climategate, autour de 1995, comme l'atteste une audition de l'U.S. Senate Committee on Environment & Public Works. Mais les transcriptions des e-mails du Climategate ont apporté un éclairage bien meilleur - ils attestent des luttes auquelles se sont livrés les adeptes du réchauffement climatique avant d'établir leur dogme.

crosse de hockey 2000 yr temperature variations
A gauche la courbe en crosse de hockey de Mann. A droite une reconstruction peut être plus conforme à la réalité . On peut observer l'Optimum Romain, l'Optimum Médiéval et le petit Âge Glacaire.

Par exemple, Said Briffa, un des membres éminent de l'équipe a commencé par déclarer : "je sais qu'il existe des pressions pour que nous présentions une 'histoire simple et sans équivoque concernant un réchauffement apparemment sans précédent au cours des 1000 dernières années ou plus' mais, en réalité, la situation est loin d'être aussi simple... je crois que le réchauffement récent n'est pas plus important que celui qui s'est produit il y a 1000 ans".

mais finalement, Briffa et les autres membres de l'équipe sont passés par dessus leurs doutes et s'en sont tenus au dogme fondateur. Avec l'aide du GIEC (Groupe Intergouvernemental d'Etude du Changement Climatique), la plus haute autorité climatique, ils ont publié ce qui allait devenir l'icone de leur mouvement - la courbe en crosse de hockey. Cette icone montrait des températures stables au cours des 1000 dernières années - plus d'Optimum Médiéval, et même plus de Petit Âge Glaciaire il y a quelques siècles. La courbe en crosse de hockey de Michael E. Mann, autre membre de l'équipe a été la vedette incontestée de l'édition 2001 du GIEC avant d'être complètement démolie pour cause d'erreur mathématique et finalement abandonnée.

Mais la décision officielle de l'ONU d'annuler l'existence de l'Optimum Médiéval ne peut pas effacer le nombre incalculable de livres scolaires, d'encyclopédies et autres sources d'étude qui en témoignent. Les réécrire aurait pris des décennies, temps que les membres du groupe n'avaient pas, tout occupés qu'ils étaient à sauver le Globe du réchauffement.
A la place, les membres de l'équipe se retournèrent donc vers leurs amis des médias, et vers la blogosphère, et créèrent un site web appelé RealClimate.org .

"Nous, les climatologues, notre idée est d'avoir un endroit où nous puissions monter une réponse rapide aux articles bombes qui sont susceptibles d'arriver" pour aider à "combattre la désinformation" expliquait l'un des e-mails relatif aux critiques de la courbe en crosse de hockey et aux autres sujets suggérant que les températures d'aujourd'hui n'étaient pas les plus hautes jamais enregistrées. L'un des 9 membres de l'équipe de RealClimate - un scientifique  britannique activiste du parti des Verts, William Connolley - devait jouer ensuite un rôle particulièrement important.

Connolley a pris le contrôle de toute la partie climatique d'une des sources d'information la plus utilisée que le monde ait jamais connu - Wikipedia.
A partir de février 2003, juste au moment où l'opposition aux théories de l'équipe prenait forme, Connolley a commencé à travailler sur le site de Wikipedia. Il a réécrit les articles de Wikipedia sur le réchauffement climatique, sur l'effet de serre, sur les enregistrements instrumentaux des températures, sur l'effet d'îlot urbain, sur les modèles climatiques et sur le refroidissement global. Le 14 février, il a commencé à supprimer le Petit Âge de Glace. Le 11 aoùt, l'Optimum Médiéval. En octobre, il s'est mis à s'intéresser à la courbe en crosse de hockey. Il a réécrit les articles sur les politiques face au réchauffement climatique et sur les scientifiques sceptiques à l'égard des idées de l'équipe. Richard Lindzen et Fred Singer, 2 des plus éminents scientifiques mondiaux du climat ont été parmi ses premières cibles, suivis d'ailleurs par d'autres spécialement haïs par les membres de l'équipe comme Willie Soon et Sallie Baliunas du Harvard-Smithsonian Center for Astrophisics qui faisaient autorité en ce qui concerne l'Optimum Médiéval.

Au total, Connoley a écrit ou réécrit pas moins de 5 428 articles de Wikipedia. Son contrôle sur Wikipedia a été total, puisqu'il avait réussi à obtenir le rôle d'administrateur du site, ce qui lui assurait une totale impunité.

Lorsque Connoley n'aimait pas le sujet de certains articles, il le supprimait carrément - plus de 500 articles concernant des sujets variés ont disparu de son fait. Lorsqu'il n'était pas d'accord avec les arguments de certaines personnes, il les barrait tout simplement - plus de 2000 contributeurs de Wikipedia qui ont eu a faire à lui se sont trouvés bloqués pour leurs contributions futures. Par contre, ses acolytes, ceux qui se conformaient à ses thèses sur le réchauffement climatique se sont trouvés récompensés par Wikipedia. De cette façon, Wikipedia est devenu le bras armé du mouvement du réchauffement climatique.

L'Optimum Médiéval avait disparu, ainsi que toute critique vis à vis de l'orthodoxie réchauffiste. Grace aux e-mails du Climategate, le tour de passe-passe a été découvert.

La glorieuse période de l'Optimum Médiéval restera dans les livres d'histoire, peut-être avec un astérisque pour explique comment une bande de zélateurs ont essayé de la faire disparaitre.

Les agissements de Connolley, qui avait déjà été sanctionné en 2009 ont enfin fait l'objet d'une procédure d'arbitrage chez Wikipedia qui a conduit à une décision d'exclusion définitive.

27 mai 2014